ArchivesÉlections 2020

Economie : industrialisation et entrepreneuriat au coeur des programmes

La relance de l’économie nationale du Burkina est l’un des axes majeurs dans les programmes des candidats à la présidentielle. Le MPP mise sur l’industrialisation, tandis que le CDP et l’UPC comptent respectivement sur, le secteur minier, et l’agriculture. 

Dans le cadre de l'élection présidentielle de 2020, le secteur économie fait partie des points clés dans le programme des candidats. Pour le parti de Roch Marc Christian Kaboré, le Mouvement du Peuple pour le Progrès(MPP), la relance de l’économie passe par la mise en valeur des produits locaux.  "Ce qu’on veut mettre en exergue c’est créer de la valeur pour l’ensemble des filières dont nous disposons au niveau national. Transformer des produits permet de crée de la valeur. Depuis le  producteur jusqu’au consommateur qui est toujours le Burkinabé vous avez des acteurs qui vont intervenir à chaque processus. On peut illustrer par le coton et la valorisation du Faso danfani  qui est devenu un élément obligatoire pour le Burkinabé,une obligation morale. Il y' a le secteur de l’élevage qui est à fort potentielle, l’aviculture, le secteur minier", explique Larba Issa Kobyagda membre de l’équipe de rédaction du programme.

L’or burkinabé est un potentiel non négligeable pour garantir la monnaie selon Eddy Komboigo candidat du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). Il entend mettre l’accent sur les ressources minières pour relancer l’économie du Burkina : "Il faut aller dans le sens de la mécanisation, de la semi industrialisation en réunissant les orpailleurs ensemble par groupe de 10, 30  en créant une structure et des outils de production et vous verrez que tout l’or qu’ils produisent l’état pourra contrôler, acheter non pas pour vendre et se faire des marge mais pour les stocké afin de garantir l’avenir des générations future. Nous aurons l’avantage de redistribuer l’argent à des producteurs locaux nous aurions un second avantage de garder de l’or pour la génération future. La seule garanti d’une monnaie dans le monde c’est l’or."

L’entrepreneuriat et l’agriculture sont, entre autres, les points stratégiques proposés par Zephirin Diabré, pour relancer l’économie. Pour ce faire le candidat de l’Union Pour le Progrès et le Changement UPC entend encourager l’innovation.  "Nous allons mettre une stratégie de croissance basée sur la transformation structurelle de notre économie. Une transformation inclusive. Faire en sorte qu’on est un entrepreneuriat innovant, une agriculture émergente. Nous comptons redresser cette trajectoire, en mettant l’accent sur l’industrie de sorte à ce que nous puissions transformer les produits locaux", fait savoir Idrissa Ouédraogo secrétaire national du parti.

Pour certains partis comme Agir ensemble de Kadré Désiré Ouedraogo, il faut inciter la création de très petite et moyenne entreprise pour rehausser l’économie du pays. Par ailleurs, soutenir financièrement les acteurs productifs en donnant les moyens aux acteurs nationaux de faire face à la concurrence. Tous les candidats s’accordent sur l’industrialisation et l’entrepreneuriat pour développer le pays.

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse