Articles

Burkina Faso : le phénomène des produits pour grossir le sexe

A Ouagadougou, à chaque coin de rue ou sur les réseaux sociaux, certaines personnes proposent des produits pour grossir le sexe. L’objectif est simple : se sentir plus homme et être performant au lit.

Au quartier Patte d’Oie, dans une intersection, se dresse un bâtiment qui surpasse les bâtiments voisins. Au premier étage de ce bâtiment qui abrite une entreprise, se cache Viviane Gouba. Communicante au sein de cette entreprise, elle gère juste à côté,  sur une étagère, un autre business. La vente de produits pour grossir le sexe de l’homme. La jeune dame nous présente différents types de produits. Le plus sollicité, s’appelle le bazooka, en référence à une lance-roquette, considérée comme une arme de destruction massive.

Les produits s’achètent comme de petits pains explique Viviane. « Les commandes viennent de partout. Je fais des livraisons au Canada, en Europe, dans la sous-région, à Ouagadougou et dans les autres régions du pays », assure la jeune fille. Si ces produits supposés faire grossir le sexe ont une réputation bien assisse, c’est parce que certains hommes sont complexés par la taille de leur sexe qu’ils jugent petit.

Le complexe des hommes

C’est là qu’interviennent des promoteurs de ces produits comme Viviane Gouba. « L’objectif, c’est vraiment d’aider les hommes qui ont de petits pénis à les faire grossir. En plus, ça va aider beaucoup d’hommes à être eux-mêmes parce que beaucoup sont complexés par le fait d’avoir un petit pénis », dit-elle d’un ton insistant et convaincu.

Une escale à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Des filles s’expriment sur le sujet. Pascaline, jeune fille de 23 ans ne passe pas par quatre. Assise avec cinq autres filles sous l’ombre d’un amphithéâtre en train de manger, sa préférence est claire : « Je préfère un gros pénisQu’est-ce que je vais faire avec un petit kiki, ça peut rien faire, même pas me démarrer », lâche-t-elle dans un éclat de rire avec ses copines.

Des clients fantômes

Les produits proposés par Viviane sont composés de pommade faite à base de produits naturels dont le beurre, le fenugrec et les huiles essentielles selon la promotrice elle-même. Le client n’a qu’à le frotter sur le sexe pendant un certain temps pour le développer. « Au bout de deux semaines d’utilisation, vous constaterez le changement et à chaque fois, nous avons des retours de nos clients qui sont satisfaits », assure la jeune fille. Le produit coûte 10 000 FCFA l’unité.

Malgré son coût un peu élevé, les ruptures de stocks sont fréquentes selon Viviane Gouba. Mais, difficile de mettre la main sur un client. Ces produits sont vendus dans la discrétion la plus absolue sur le marché. D’ailleurs, toutes nos tentatives pour rencontrer des clients se sont terminées par des échecs. La raison avancée par tous est la même : « Je ne peux pas vous parler de ça ».

Sur le plan scientifique, les spécialistes sont sans équivoque. Il n’existe pas de produits pour faire grossir le sexe. « Il n’y a pas de médicaments à ma connaissance qui puissent faire augmenter ni la taille ni le diamètre du pénis », affirme Aristide Kaboré, urologue et andrologue à l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Par contre, certains produits pourraient faciliter l’érection masculine poursuit-il. Même là, il y a des risques sanitaires selon le spécialiste. Malgré ces mises en garde, le commerce de ces produits se poursuit sous le regard des autorités.

Faïshal OUEDRAOGO

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse