Articles

Burkina : Des jeunes filles modèlent leurs corps en faisant grossir les fesses et les seins

Certaines jeunes filles ne sont pas satisfaites de la proportion de leurs fesses et de leurs seins. Pour cela, elles ont recours à des produits, la plupart du temps non homologués, vendus sur le marché et supposés faire grossir les fesses.

Fatim Kaboré, la vingtaine est une jeune fille qui n’est pas satisfaite de sa forme. Mère d’un enfant, celle-ci souhaite avoir des fesses et des seins plus gros. La jeune fille estime que les femmes aux formes plantureuses sont les plus appréciées par la gente masculine. « Les hommes de maintenant aiment les femmes qui ont des rondeurs. Tu vis avec un homme à la maison, tu n’as pas fesses, tu n’as pas seins, il est obligé de regarder dehors, prendre tout son argent aller donner dehors », avoue Fatim Kaboré.

Ecouter également le reportage: "je rêve d'un popotin rebondi comme Beyoncé"

Studio Yafa · ''Je rêve d’un popotin rebondi comme Beyoncé'' (MiniMag du 26/11/2019)

Alors, pour augmenter sa confiance en soi et plaire aux hommes, la jeune fille pense recourir aux produits cosmétiques vendus sur le marché pour grossir ses fesses et ses seins. « C’est mieux de payer des produits pour pouvoir avoir des rondeurs et puis ton mari à la maison va mieux prendre soin de toi-même tu seras moins complexée. Ça te redonne confiance » affirme-t-elle avec conviction.

Des produits pour grossir les fesses 

Pour combler ce vide et répondre à ses attentes, certains jeunes se sont lancés dans le commerce de produits supposés grossir les fesses et les seins. Viviane Gouba, la vingtaine également tient une boutique en ligne de vente de produits cosmétiques dits naturels supposés favoriser la croissance des fesses et des seins.

« Nous avons des pommades, des gélules et des sirops pour les rondeurs et la plupart est à usage féminin », détaille Viviane Gouba. Elle insiste sur le fait que son commerce marche bien. La majorité de ses clients sont des filles. « Ce sont les filles qui sont beaucoup plus intéressées par ces produits et qui souvent en font la demande », confirme la vendeuse.

Frehlène Adjovi, 18 ans souhaite également augmenter certaines parties de son corps. Par contre, elle ne fait pas confiance aux produits vendus sur le marché. « Si j’ai la possibilité de faire grossir les fesses, les seins avec les produits cosmétiques, je ne pense pas que je pourrai le faire parce que il y a trop de conséquences néfastes ». Elle préfère recourir à d’autres méthodes comme des chirurgies esthétiques.

Des risques d'anémie 

« Avec les produits cosmétiques au bout de quelques années, tu peux après voir que tes fesses ont pourri, il y a des vers qui sortent ce genre de truc là donc je préfère rester comme ça », ironise Adjovi.

Pour le moment, ces jeunes filles qui souhaitent avoir un corps de rêve ont recours aux produits, généralement non homologués vendus sur le marché ou encore sur les réseaux sociaux. Selon le Dr Awa Traoré, dermatologue au Centre hospitalier universitaire de Bogodogo, ces pratiques ont des conséquences.

« Présentement nous avons beaucoup de chimistes comme j’aime le dire, qui vendent du rêve aux dames, dit-elle avant de poursuivre, sinon je ne dirai pas que ces crèmes ou lotions vont vraiment faire pousser les fesses ou les seins. Cela peut entraîner l’insuffisance rénale, l’anémie ». Elle constate également que des produits pharmaceutiques sont détournés de leur usage premier. Même si Awa Traoré comprend ces filles qui souhaitent modeler leurs formes à leur guise, elle les conseille plutôt d’apprendre à aimer leurs corps et à s’aimer telles qu’elles sont.

Ecouter le reportage en version radio

Studio Yafa · "Les garçons aiment les filles avec les rondeurs"

Safiatou ZONGNABA 

Stagiaire

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède


Union Européenne
Confédération Suisse