Élections 2020 au Burkina

Élections 2020A lire aussi

Les élections couplées présidentielle et législatives n'ont pas lieu sur au moins un cinquième du territoire nationale en raison de la menace terroriste

Burkina : les temps forts de la journée électorale

Quelque 6,5 millions d'électeurs dont près de 38,5 pour cent de jeunes étaient attendus le 22 novembre aux urnes pour le double scrutin présidentiel et législatif. Plus de 6% de bureaux de vote n'ont pas ouvert en raison de l'insécurité qui sévit dans le nord et l'est du pays. Au moins 50 mille membres des forces de sécurité ont été déployés sur l'ensemble du territoire. 

Ce qu’il faut retenir :

  • Ouverture tardive de certains bureaux de vote, absence et arrivée tardive de matériel électoral (feuilles de procès-verbaux et enveloppes) : des dysfonctionnements et couacs constatés dans l’organisation.
  • Fermeture anticipée des bureaux de vote dans la région de l’Est en raison des menaces terroristes
  • Le scrutin ne s’est pas déroulé sur au moins un cinquième du territoire national
  • L’opposition dénonce des fraudes et menace de ne pas reconnaitre les résultats
  • Le président sortant Roch Christian Kabore dit ne pas verser dans la polémique après les accusations de fraudes de l’opposition
  • Vote pour la première fois des Burkinabè de l’étranger à la présidentielle
  • Respect partiel des mesures barrières recommandées par le ministère de la santé
  • Relative affluence


Ce direct est désormais terminé, merci à toutes et tous de l’avoir suivi. Retrouvez les temps forts de cette journée de scrutin sous haute surveillance, grâce aux a nos correspondants et envoyés spéciaux (les heures sont données en GMT)

 

* La proclamation des résultats : Ce que dit le code électoral


Après la clôture du scrutin, il est procédé au dépouillement public de la manière suivante : l’urne est ouverte et le nombre des bulletins est vérifié.  La CENI assure la proclamation des résultats provisoires dans les sept jours à compter de la date de clôture des opérations électorales.  En cas de nécessité, elle peut demander au Conseil constitutionnel ou au Conseil d’Etat selon l’élection une prolongation qui ne saurait excéder trois jours.  Pour l’élection présidentielle, la CENI proclame les résultats, commune par commune, dans la presse audiovisuelle, avant la proclamation des résultats globaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18h15 : [ BurkinaFaso ] le dépouillement est en cours dans plusieurs bureaux de vote

On joue les prolongations dans plusieurs bureaux de votes. Les électeurs qui attendaient dans la file d’attente sont autorisés à voter. C'est le cas entre autres au bureau de vote du secteur 5 de Djibo.

 

 

 

 

 

 

 

 

* 18h00 : [ Burkina Faso ] heure annoncée de fermeture des bureaux de vote


Les bureaux de vote ferment progressivement. Au lycée municipal de Ouahigouya, l’heure a été respectée. A Bobo-Dioulasso et à Banfora, l’horloge a été suivie. Idem à l’école Maderssa de Ouagadougou malgré la longue file d’attente.
Place maintenant au dépouillement.

 

 

 

 

* 17h43 [Ouahigouya] : mise en place du matériel de transmission des résultats

A quelques minutes de la fermeture des bureaux de vote, les responsables des démembrements de la Ceni se préparent pour la mise en place du matériel de transmission des résultats au niveau central après le dépouillement.

 

 * 17h17: [ Ouagadougou] - les uns votent, les autres s’amusent

A l'école Saint Dominique de Zongo, un quartier non loti de la ville de Ouagadougou, des enfants font de l'animation pendant que les électeurs votent. Munis d'un tam-tam, ils chantent en chœur des chansons apprises en classe accompagnées de pas de danse. Plusieurs bureaux de vote sont ouverts dans l'établissement mais seul un enregistre des électeurs.

 

* Vote et respect des mesures barrières

Certaines mesures barrières ne sont pas respectées lors de ce scrutin. Outre la distance physique qui n’est pas respectée, la plupart des électeurs ne porte pas de masque. Du gel hydro-alcoolique est mis à la disposition des électeurs avant que ces derniers accèdent aux bureaux de votes visités.

 

 

16h43 : [Ouagadougou] La CODEL juge la journée électorale « satisfaisante »
Le vice-président de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation des élections domestiques a indiqué qu’aucun incident majeur n’a été notifié jusque-là. « Dans l’organisation, c’est quelque disfonctionnements mais ce n’est pas entre électeurs ni entre partis politiques et électeurs. Là, c’est la CENI plutôt qui est mise à défis », a déclaré Daniel Dah Hien.

Studio Yafa · La CODEL juge la journée électorale « satisfaisante »

* 16h10 : [ Dori] – des jeunes déplacés internes n’ont pas la tête au vote
L'ambiance est morose au stade régional de Dori, transformé en un vaste camp de déplacés internes. Des milliers d'abris d'urgence y ont été dressés. Ces déplacés internes disent pas avoir la tête au vote en ce jour électoral au Burkina.
Assis par groupe devant des tentes, des jeunes discutent autour du thé. Ils n'ont pas de cartes d'électeurs. Certains affirment avoir tout perdu dans la fuite des attaques terroristes.

 

 

* 16h00 : [Banfora / Koudougou] - Les fiches procès-verbaux sont la !
A Banfora et Koudougou des bureaux de vote viennent de réceptionner les procès-verbaux qui manquaient dans le matériel électoral.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15h42 : [Kongoussi ]- Des interrogations sur le vote par dérogation
Le vote par dérogation (ndlr. Voter dans un bureau autre que celui dans lequel on est inscrit) a attiré l’attention d’une délégation d’observateurs de l’Union africaine dans certains bureaux de vote de Kongoussi.  Ces observateurs ont voulu comprendre comment des personnes non inscrites dans un bureau de vote pouvaient y voter. « Nous leur avons montré des documents (code électoral) qui montrent qu’il y a un certain nombre de personnes qui peuvent voter par dérogation. Ils n’étaient pas convaincus. Nous leur avons montré les cartes d’électeurs que nous avons retenues et que nous remettrons à ces électeurs après le dépouillement », explique Sita Belem, président du bureau de vote numéro 3 de la garderie populaire de Kongoussi

 

*15h32 [ Diapaga] - Des menaces  dans l’Est du pays

Des bureaux de vote ont dû être fermés dans l’Est du pays à cause de menaces terroristes, selon la Commission électorale nationale indépendante ( Ceni). Des sources concordantes ont notamment fait état des localités de Pimbiga et Tontolbouli.

 

*15h15 : [ Mali] A Bamako, un moment attendu

Les Burkinabè de l’extérieur votent pour la première fois lors de cette présidentielle. A Bamako Baro Sie Mamadou, un électeur Burkinabé ne cache pas sa joie. Il attendait ce moment depuis fort longtemps « Chaque fois qu'un haut représentant du Burkina venait au Mali, nous l'avions exprimé ce souhait », rappelle-t-il.

 

 

 

 

 

 

 

*14h44 : [ Kaya]- des déplacés votent pour la paix et la sécurité

La participation des déplacés internes au vote de ce dimanche 22 novembre était l’une des inconnues de ce double scrutin. Certains d’entre eux qui vivent dans les différents sites d’accueil à Kaya prétendent avoir tout fait pour s’enrôler afin d’accomplir leur devoir citoyen. Mais faute d’acte de naissance ou de carte nationale d’identité, ils ont dû abandonner leur droit de vote. D’autres comme Idrissa Sawadogo ont pu faire leur transfert à Kaya à temps et ont pu voter.

 

* 14H45 : [Darbiti ]- Les VDP assurent la sécurité 


En l’absence des forces de défense et de sécurité (FDS), les volontaires pour la défense de la patrie (VDP) surveillent avec discrétion le déroulement des votes. « Il y a un an tout juste, vous ne trouveriez personne dans ce village. On avait tous fui à Kongoussi. Après, nous nous sommes organisés pour assurer la sécurité dans ce village. Nous avons assuré la sécurité pendant la campagne pour tous les candidats et pour les votes en ce moment. Il y a des gens qui observent tout ce qui se passe ici dans la discrétion », explique TZ, responsables des VDP de Darbiti. Selon lui, une vingtaine de VDP a été retenue pour assurer la sécurité.

 

 14h32 [ Djibo] - Hamadou Tamboura, sourd-muet n’est pas resté en marge du vote

Tamboura Hamadoum , résident au secteur 5 de la ville de Djibo, a voté ce matin. Il espère que sa voix sera déterminante pour le changement.

 

 

* 14h03 : [Ouagadougou] - Faible affluence à la mi-journée 

A Ouagadougou, plusieurs bureaux de vote sont encore vides à la mi-journée. Les électeurs ne se mobilisent pas.

Le point avec Martin Kaba 

 

 

* 13h02 : [Ouagadougou] -  Yéli Monique Kam pour des élections apaisées

L’unique femme candidate à la présidentielle a lancé un appel pour des élections apaisées à l’issue de son vote. Elle a invité par ailleurs l’ensemble des acteurs politiques à accepter le résultat du scrutin.

 

Studio Yafa · Yeli Monique Kam pour des élections apaisées

 

 

 

* 12h02 : [ Ouagadougou] - La mise en garde d’Eddie Komboigo
Eddie Komboigo, le candidat du CDP l’ex-parti au pouvoir affirme qu’il acceptera le verdict des urnes à la condition qu’il soit sincère.

 

Studio Yafa · La mise en garde d’Eddie Komboigo

 

 

* 11h47 :  [Dartbiti ] - le scrutin se déroule « sans forces de sécurité »

Les populations de Dartbiti votent ce dimanche à l’instar de plusieurs communes de Kongoussi. Le président du bureau de vote de Dartbiti, Hamidou Kiekieta déplore l’absence de forces de sécurité dans cette localité affectée par les attaques terroristes « Nous ne savons s’ils vont arriver après, il est presque 11heures et nous n’avons pas encore vu la sécurité », s’inquiète-t-il. A la CECI/Kongoussi, personne ne répond au téléphone.

 *11h27  : [Bobo Dioulasso] - des moments de convivialité entre jeunes délégués de différents partis politiques 

Les délégués  du MPP, UPC, CDP etc. du bureau de vote numéro 1 de l’école Sakabi discutent en toute convivialité. "Nous sommes des amis au quartier. Même si nous ne sommes pas du parti, il n'y a pas de rivalité entre nous", explique Ousmane Dicko, délégué de la NAFA.

 

*11h11 : [ Djibo] - Vote du maire de la commune de Djibo
Le maire de la commune de Djibo Idrissa Issa Dicko, a accompli son devoir dans le bureau n°1 au secteur 3 de la ville. Il était accompagné du Haut-commissaire de la province du Soum. Djibo est l’une des villes en proie aux attaques terroristes depuis 2016.

 

 

 *Insolite : [Léo]-  il avait une carte d’électeur ghanéenne

Un habitant de Lan, village burkinabè frontalier du Ghana s'est rendu ce dimanche matin aux urnes avec une carte d’électeur ghanéenne. Il était convaincu de pourvoir voter mais il a été refoulé par les responsables du bureau de vote. Emu, il est retourné simplement chercher sa carte d’électeur burkinabè datant 2015 qu’il croyait être arrivé expiration.   Ce binational a finalement pu accomplir son devoir citoyen. Prochain rendez-vous  la présidentielle du 07 décembre au Ghana ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* 10h40 : [ Ouagadougou ] - Zéphirin Diabré dénonce des fraudes
Zéphirin Diabré, le candidat de l’UPC a appelé les Burkinabè à se rendre dans les bureaux de vote pour superviser les opérations de dépouillement. Le chef de file de l’opposition dit craindre des fraudes. Il a voté ce matin à l'école franco arabe de Zogona à Ouagadougou.

 

 

Studio Yafa · Zéphirin Diabré craint dénonce des fraudes

 

 

 

 

 

*10h32 : [Léo ] -  des Koglwéogos armés dans un bureau de vote

Plusieurs Kolglweogos ( groupe d'auto-défense) armés ont débarqué à l’école Nasso du secteur 2 de Léo pour accomplir leur devoir citoyen. Ils ont été priés de déposer leurs armes avant d’accéder aux bureaux de vote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 *10h05 : [ Dori] -  Hamadou Diallo, 22 ans, a voté très loin de son lieu de résidence


Elève en classe de 1ère D dans un lycée de la province, ce ressortissant de Gorgadi est déplacé du fait du terrorisme. « Je suis content, parce que c'est un devoir civique que je viens d'accomplir », nous explique le jeune homme.
Son vœu le plus cher, retourné dans son village et selon lui, son vote peut y contribuer. « C'est à cause de l'insécurité que je vote à Dori. On prie Dieu maintenant que le prochain président veille à ce que la sécurité revienne afin que nous retournions chez nous. Nous ne voulons que la paix. Au regard de la souffrance que nous endurons ici, on prie Dieu pour repartir », martèle-t-il.  Gorgadji est une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Dori. « C’est gâté là-bas », nous souffle un chauffeur en référence à l’insécurité qui y règne.

 

 

 

*9h31:  [Ouahigouya] -  Gilbert Noël Ouédraogo déplore l’absence de matériel électoral
Gilbert Noel Ouedraogo candidat à la présidentielle pour le compte de l'ADF/RDA déplore l'absence de matériel électoral notamment des fiches de procès-verbaux dans certains bureaux de vote de la ville de Ouahigouya.

 

Studio Yafa · Gilbert Noël Ouédraogo déplore l’absence de matériel électoralv

 

 *09h15 : [Banfora ]-  des noms absents des listes électorales

 


Au bureau de vote numéro 4 du secteur 1 de Banfora les électeurs se font toujours attendre. Sur 302 inscrits 32 électeurs ont déjà voté. Certains électeurs ne retrouvent pas leurs noms sur les listes. 8 partis politiques sont représentés, et le matériel de vote est au complet.

 

 * 9h01 : [ Ouahigouya ] -  Tamboura Balkissa, déplacée interne à Ouahigouya, a égaré sa carte d'électeur à quelques jours du scrutin

Ce dimanche 22 novembre, Balkissa 20 ans, se dit triste d’être en marge de ces élections couplées. "Je voulais vraiment voter, donc je suis triste. Je suis une déplacée interne donc je veux que le prochain président nous aide à retourner chez nous", affirme l'élève de la classe de 3e. Balguissa et 16 autres membres de sa famille ont fui Delga, village situé dans la province du Lorum à cause de l'insécurité.

 

 

 

 

 

 * 8h40 : [Kongoussi ] - Soumaila Kinda, 29 ans, déplacé interne a voté à Kongoussi plutôt qu’à Nafo sa commune d’origine

Soumaila dit avoir attendu cette date avec impatience « J’espère vraiment que mon vote va améliorer nos conditions de vie comme c’était le cas il y a quelques années. Nous avons fui notre village pour venir à Kongoussi et ne savons même pas pourquoi » explique le jeune homme à l’issue de son vote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 * 8h45 : [Kaya] - des déplacés internes à la recherche de leur bureau de vote
À 8h 30 à Kaya, des déplacés internes ne savent toujours pas où voter. A bord d'un tricycle des femmes déplacées internes font le tour des différents centres de vote de Kaya à la recherche de leur bureau de vote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* 8h38  :[ La diaspora votera pour la première fois à la présidentielle]

23000 Burkinabè de l'extérieur dont plus de la moitié en Cote d'ivoire sont attendus aux urnes ce dimanche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* 8h15 : [Ouagadougou]  - Le président du Faso appelle les Burkinabè à se mobiliser pour ces élections


"Les Burkinabè ne doivent pas faire preuve de paresse parce qu’il s’agit de démocratie, de développement et de la paix’’ a déclaré Roch Kaboré à l’issue de son vote à l’école primaire Patte d’Oie A de Ouagadougou. 
Le président sortant a refusé par ailleurs de verser dans la  polémique au sujet des déclarations de l’opposition sur des fraudes massives en préparation.

                                                                         

Studio Yafa · Le président du Faso appelle les Burkinabè à se mobiliser pour ces élections.

* 08h02 : [Bobo Dioulasso]  - faute de salles, des bureaux de vote  déplacés à Bolomakoté

Le bureau de vote n°4, initialement installé à l'école François d'Assise de Bolomakoté a été déplacé faute de salles. Réinstallé à l'école Kuinima A, seulement 5 électeurs ont pu voter sur 270 inscrits.

 

 

 

 

 

* 7h55 : [Fada N’gourma] -  manque de feuilles de dépouillement et d’enveloppes à Yamba
Les électeurs de la commune de Yamba accomplissent leur devoir citoyen depuis 6h. On note quelques problèmes logistiques notamment l’absence de feuilles de dépouillement et d’enveloppes. 

 

 

 

 

 

* [ Législatives: 127 sièges en compétition]  En ce qui concerne les élections législatives, 10652 candidats sont en course pour 127 sièges. 96 partis politiques, 5 formations politiques et 25 regroupements d’indépendants prennent part à cette course pour les législatives. Hormis la liste nationale, chacune des 45 provinces que compte le pays a d’office deux sièges de députés. 

 

 

*7h35: [Djibo]  - tous les bureaux de vote annoncés sont ouverts

 

 

 

Les électeurs de la commune de Djibo ont commencé à voter depuis 6h. On note une présence sécuritaire  renforcée. Les électeurs de 5 communes (Nassoumbou, Koutougou, Barraboulé , Tongomayel et Digeul) ne pourront pas participer à ces élections. Djibo compte 47 bureaux de vote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


* 7h20 : [Kongoussi] - Aristide Sawadogo, 31 ans, logisticien de formation et travaillant à la chambre de commerce de Ouaga a effectué le déplacement à Kongoussi spécialement pour voter. « Vraiment c’est important. Nous avons décidé, comme on le dit, nous sommes jeunes. Il faut que la jeunesse prenne conscience que l’avenir du Burkina repose sur les jeunes. Voilà pourquoi nous sommes venus voter ce matin. Comme on le dit, si tu ne votes pas, tu subiras pendant cinq ans le choix des autres. Je suis à Ouaga mais comme je suis enregistré ici depuis 2012, j’ai décidé d’effectuer le déplacement ce matin », a expliqué Aristide Sawadogo.

 

*7h01 : [Ouagadougou]  : Augustin Nikiema, handicapé visuel vient de voter au centre Patte d'Oie " B " de Ouagadougou. Il s'est fait accompagner par sa fille pour accomplir son devoir citoyen. Augustin dit n’avoir pas eu de difficultés à voter malgré son handicap.

 

*[Quelque 11000 observateurs] 

La Commission nationale électorale indépendante a déployé quelque 11000 observateurs dans l’ensemble du pays. Parmi eux des observateurs de la cedeao, de l'Union africaine entre autres. Le vote devait théoriquement débuter à 08H00 (locales et GMT) et s’achever à 18H00.

 

 

 

 

* 06h53 : [Ouagadougou]  - Rasmata Kabré vient de voter à l'école primaire Patte d'Oie '' A ''. A 19 ans, Rasmata est une primo-votante. Elle dit trouver l'exercice '' formidable ''.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* [ Une présidentielle ouverte] 

 

 

13 candidats sont en course pour l’élection présidentielle. Le président sortant  Roch Marc Christian Kaboré, a face à lui,  Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition et plusieurs proches de l’ex-- président Compaoré. Parmi eux Eddie Komboigo  du CDP, l’ancien parti au pouvoir, Gilbert Ouedraogo de l’ADF RDA ou l’ancien premier ministre Kadré Désiré Ouedraogo du Mouvement Agir ensemble L’un des candidats, l’ancien Premier ministre, sous la transition, le général Yacouba  Issac Zida, sous la menace de poursuites judiciaire est en exil au Canada. Une seule femme figure sur la liste des postulants : Monique Yéli Kam du Mouvement renaissance du Burkina.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* 6h24 : [Dori  ] -  le vote a démarré à 6h24 à l’école « C » avec 20 minutes de retards. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*6h12 : [Dori] - retard dans l'ouverture des bureaux votes


Les électeurs du bureau de vote de l’école « C » ont débuté le vote avec 20 minutes de retard à cause d’une coupure d’électricité. Certains électeurs présents sur les lieux depuis 5h n’ont pas caché leur mécontentement. Le bureau de l’école « C » ne dispose pas de groupe électrogène en dehors des lampes solaires comprises dans la dotation du matériel électoral fournit par la CENI.

 

 

*6h30: [ Kongoussi] - 36 localités du Bam ne vont pas voter

 

26 villages de la commune de Bourzanga et 8 de Zimtenga ne pourront pas voter selon Sévérin Ouédraogo le président de la CEPI/Bam. Les bureaux de vote dans ces deux communes du Bam sont fermés du fait de l’insécurité. « On espérait servir notre pays mais en même temps, ce sont zones où à partir de 17h, on ne peut plus circuler » explique un jeune homme sous couvert d’anonymat. Deux sièges de députés sont en jeu dans la province du Bam.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*06h09:  [ Ouagadougou]  - Top départ des votes

 

Les opérations électorales ont commencé dans plusieurs bureaux de vote de Ouagadoudou. Noellie Sourwemba, la soixantaine a été la première a déposé son bulletin dans l'urne au bureau de vote No 3 de l'école Wemtenga " C ". Elle se dit heureuse d'avoir accompli son devoir citoyen. 263 électeurs sont inscrits dans ce bureau de vote. Plusieurs électeurs inscrits dans ce centre de vote en 2015 à l'instar de Zakaria Baguian disent ne pas retrouver leurs bureaux de vote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse