Élections 2020 au Burkina

Élections 2020Programmes croisés

Les jeunes objets de toutes les attentions

Dans leurs programmes respectifs de société, les différents candidats à la présidentielle disent accorder une place de choix à la jeunesse. Ils comptent maximiser sur l’éducation, la formation professionnelle ainsi que l’emploi des jeunes. Ils ont toutefois des approchent différentes dans l’atteinte de ces objectifs. Lecture comparée des ambitions de quatre candidats, Roch Kaboré, Zéphirin Diabré, Eddie Komboïgo et Kadré Désiré Ouédraogo.

 Installé dans son bureau sur l’avenue Kwamé N’Krumah, Eddie Komboïgo prend un plaisir apparent à parler de la jeunesse. Dans son programme de société, le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès compte mettre l’accent sur la formation professionnelle des jeunes.

« Les mines en demandent davantage, les mécaniciens, les électriciens qualifiés. Nous n’en avons pas parce que notre école est à 90, 95% tournée vers la formation générale. Il faut aller vers une formation technique et professionnalisant, scientifique et vous allez voir qu’à moyen terme, nous allons avoir des ressources humaines de qualité », explique-t-il.

Eddie Komboïgo compte également promouvoir l’auto-emploi des jeunes. Il en est de même pour le candidat de l’Union pour le progrès et le changement. Zéphirin Diabré envisage par ailleurs la création d’emplois mais avec une approche différente. « Nous, dans notre objectif, c’est plutôt de créer 12 000 emplois publics soit 60 000 emplois publics pour les cinq années. Au niveau du secteur privé, nous prévoyons de permettre aux entreprises de déduire par exemple leurs bénéfices imposables sur la rémunération des jeunes. Et ça va permettre de créer à peu près 365 000 emplois par ans et ça va donner environ 1 millions 827 mille pour les cinq années », indique le Pr Idrissa Ouédraogo, responsable du programme présidentielle de l’UPC"  

Si l’UPC compte créer 1 millions 800 emplois en cinq ans, le Mouvement pour le peuple et le progrès compte quant à lui, en créer 600 mille. Au-delà, le président sortant, Roch Kaboré, envisage la mise en place de centres de formation dans les 13 régions du pays au profit des jeunes comme l'indique Larba Issa Kobyagda, membre de l’équipe de campagne du MPP :  « Il est prévu de mettre en place des incubateurs d’entreprise pour les jeunes. De telle sorte qu’on ne vous forme plus en entreprenariat et on vous donne de l’argent. On vous forme en entreprenariat, on vous promet de l’argent, on vous met dans un processus d’incubation, on vous accompagne pour votre réalisation et lorsqu’on sent que vous êtes capable, on vous laisse vous envoler tout seul ».

Dans son programme, le candidat Kadré Désiré Ouédraogo du Mouvement Agir ensemble prévoit également un accompagnement des jeunes dans la création d’entreprises. Pour y arriver, il annonce un projet de validation des acquis de l’expérience des jeunes ainsi qu’un autre pour le renforcement de capacités des jeunes sur la question de l’emploi.

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse