COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

©Studio Yafa
Quelques élèves se font enregistrés pour trouver un nouvel établissement avant la rentrée

Fermeture du Lycée Zinda : Des élèves dans la peur du dépaysement

La course contre la montre a commencé pour les anciens élèves du Lycée Philipe Zinda Kaboré fermé suite à  des manifestations en mai 2021 avant les examens scolaires. Sur les sites de réinscriptions, les élèves espèrent être orientés dans des établissements proches de leurs domiciles.

Au Lycée Bambata de Ouagadougou l’un des centres d’enregistrement des anciens élèves du Lycée Philippe Zinda Kaboré, l’affluence est faible ce mercredi 1er septembre 2021. Devant une salle de classe, quelques élèves accompagnés de leurs parents s’inscrivent pour une nouvelle orientation. L’air pressé et égaré, Emilienne Koala accompagnée de sa mère, toute désemparée, cherche le bureau d’inscription dans cet établissement qu’elle ne fréquente pas habituellement.

Le manque de places


Après cinq années passées au Lycée Philipe Zinda Kaboré, la jeune fille sur un ton hésitant dit redouter le changement. « Ha ! Le changement va beaucoup nous pénaliser. On était habitué à nos professeurs. On va souffrir un peu…». Emilienne espère, néanmoins, se rapprocher de son quartier situé à une dizaine de km du centre-ville. Mais cette élève en classe de première est déjà confrontée au manque de place dans certains établissements. « Je suis partie au Lycée Vénégré, ils m’ont dit qu’il n’y a pas assez de place en première D. Je viens voir ici », regrette-t-elle.


La voix nouée, sa mère Taogo Passowindé dit prier pour que sa fille ait enfin une place : « Je suis veuve depuis 11 ans. Je cherche déjà à l’inscrire dans le plus proche établissement de Sandogo (ndlr son quartier). Si j’avais assez d’argent, je l’aurai inscrite dans un établissement privé ».

Transformer des écoles vides en lycées


Le proviseur du Lycée Bambata Soumaïla Siemdé reconnait l’insuffisance des places dans les classes de 5e, 4e et 1ère D dans son établissement. Cependant, d’autres établissements peuvent accueillir ces élèves selon lui. « Le CEG de Kamsoghin, à côté du Lycée Municipal Bambata, peut recevoir des élèves de 5e et 4e. Il y a l’école Bilbalgo qui est une école vide qu’on peut transformer en lycée », espère Soumaïla Siemdé.

2654 élèves dont 1273 passant en classe supérieure attendent d’être orientés. Le lycée Philippe Zinda Kaboré a été fermé au mois de mai 2021 suite à de violentes manifestations d’élèves au sein de l’établissement.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse