COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Stéphanie Dabira, jeune entrepreneure

Stéphanie Dabira : Tinwè, la paix du cœur en sac

La passion pour la mode et le design de Stéphanie Dabira commence après l’obtention du son baccalauréat. Elle opte pour des études de stylisme. Mais face au refus catégorique de ses parents, elle s’oriente en communication des organisations et relation publique. Aujourd’hui, Stéphanie revit sa passion. Son rêve : faire de sa marque de sac à mains – Tinwè- une griffe de renommée internationale.

 

Stéphanie Dabira, 26 ans, se définie comme une personne persévérante, ambitieuse, capricieuse et exigeante. Des traits de caractères qui ont forgé selon elle, cette passion pour le design. Mais avant le design, la promotrice de la marque de sac – Tinwè- découvre le blogging mode à travers un module sur le digital dispensé par un professeur à l’université. « Après le module, j’ai fait beaucoup de recherches sur internet et sur les réseaux sociaux. Puis j’ai créé mon blog mode. J’écrivais des articles-mode, lifeStyle, des portraits d’acteurs de la mode…», explique la jeune designer burkinabè. Du blogging, elle passe au design. Des mooc (NDLR, formations en ligne ouverte à tous) sur le design aident la jeune femme à affuter ses ‘’armes’’. Stéphanie dessine, conçoit et confectionne des sacs à main et des sacs de voyage. «  Je m’inspire des autres marques de sac que j’admire, mais beaucoup plus du quotidien. De la vie des femmes, des désirs de l’homme, etc. », explique-t-elle.

 

Tinwè, pour promouvoir la langue ‘’ Bwamu’’

 La création des designs suscite en Stéphanie de la joie et du bonheur. De ces sentiments naît – Tinwè-  qui signifie joie ou paix du cœur en langue Bwanu. Ce choix de nom pour sa marque de sac à pour objectif de promouvoir cette langue locale, explique Stéphanie qui rêve de faire de Tinwè, une marque de renommée internationale.

Des difficultés ne manquent pas. Elles résident dans l’indisponibilité de la matière première surtout en saison pluvieuses. Sinon, poursuit-elle, «  je rencontre les mêmes difficultés que tout jeune entrepreneur surtout dans ce domaine ». A cela s’ajoute la concurrence à laquelle la jeune entrepreneure dit faire face. Elle déplore cette concurrence parfois déloyale et des copies de son travail. Mais la vision de Stéphanie est grande : Tinwè sera une marque globale ouverte au monde entier.

 

Le pop-up store, une technique de vente innovante

 Le pop-up store ou magasin éphémère est la stratégie commerciale choisit par la jeune entrepreneure. Elle crée un cadre ce rencontre entre la marque et ses adeptes selon Stéphanie. «  C’est la première grande activité de la marque et nous avons opté pour le pop-up store qui nous semble assez innovant dans les initiatives entrepreneuriales », explique-t-elle. 

L’objectif de ce magasin éphémère est de permettre aux clients potentiels de mieux connaitre la marque, son ADN et ses ambitions et la marque de mieux connaitre ses clients afin de mieux ajuster les produits qu’elle offre. Tinwè se veut socialement responsable et engagée pour la communauté, ce qui explique les productions qui respectent l’environnement. L’humain est placé au-devant de la démarche de cette marque d’où l’utilisation du cuir de production végétale, du bogolan, du Faso Danfani et du kente ( tissu africain fait de coton et de soie), entre autres.

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse