Et aussi

Des jeunes à la direction des transports de Ouagadougou où sont délivrés les permis de conduire

Burkina : obtenir le permis à tout prix

Au Burkina Faso, obtenir un permis de conduire relève du parcours du combattant. Le secteur est miné par la corruption. Des jeunes sont souvent obligés de soudoyer des moniteurs et des examinateurs pour obtenir le précieux sésame.
     
Obtenir le permis de conduire à tout prix et rapidement, c’est le leitmotiv de certains jeunes candidats. Pour y arriver, ils préfèrent donc soudoyer leurs moniteurs. Et parfois, ce sont les moniteurs eux-mêmes qui font la proposition aux candidats selon Sylvain Bassolé, un apprenant. « J’ai eu des propositions de la part des moniteurs de raccourcir ce temps-là et la seule solution c’était de payer à chaque examen 25 000 F CFA», explique-t-il.

Le moniteur Ibrahim Nyamba reconnaît avec regret  que le secteur est gangréné par la corruption. Il estime toutefois que ces jeunes se font avoir par des personnes qui, très souvent, n’ont aucune influence. « Il suffit que la personne tombe dans les filets d’un moniteur et se laisse manipuler. (Le moniteur) va garder l’argent pour dire qu’il a traité. S’il se trouve que je suis comme ce moniteur, je prendrai cet argent, j’empoche et je fais un test. S’il gagne, c’est comme si j’ai intervenu pourtant je n’ai rien donné à un examinateur », déplore Ibrahim.
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse