Et aussi

Pour de jeunes burkinabè, Sadio Mané merite son trophée de joueur africain de l'année

Joueur africain de l’année 2019 : des jeunes saluent le choix de Mané

Finaliste malheureux pendant trois années de suite, le Sénégalais Sadio Mané, 27 ans, a remporté son premier trophée de joueur africain de l’année le mardi 7 janvier 2020 au Caire (Egypte). Il devance Riyad Mahrez (Algérie) et Mohamed Salah (Egypte) au classement. Après son échec au Ballon d’or France football, cette distinction est jugée méritée par certains jeunes à Ouagadougou.

Regroupés devant un poste téléviseur dans un maquis du quartier Tanghin de Ouagadougou, des jeunes zappent pour trouver la chaîne qui diffuse les CAF Awards 2019. Ils ne veulent pas rater cette cérémonie de récompense des meilleurs footballeurs africains de la saison. Après quelques zappings, ils captent la chaîne sénégalaise RTS1. L’évènement y est retransmis.

Puis, des discussions s'engagent sur le favori. « C’est sûr, c’est pour Mané », réagit Sylvain Yougbaré. Son compagnon Issa Konaté n’est pas d’avis. Il rétorque : « qu’est ce qui te fait dire ça ? C’est Riyad Mahrez qui va l’emporter. Il a gagné la CAN. En plus, il a battu Sadio Mané en finale. ».

 

Sylvain Yougbaré avance comme argument en faveur du Sénégalais, son palmarès de la saison 2018-2019. Il a remporté la League africaine des champions, la Super Coupe UEFA, la Coupe du monde des clubs et le trophée de meilleur buteur du championnat anglais avec 22 réalisations. « Il faut que tu saches que le niveau de la League des champions est supérieur à celui de la CAN. En plus Sadio Mané était cinquième au classement du Ballon d’or alors que Mahrez était 10e. Même Salah l’a devancé». Cet autre argument est rejeté par Issa : « on a dit ballon d’or africain (ndlr joueur africain de l’année), donc on doit suivre les performances réalisées dans les compétitions africaines ». Les discussions se poursuivent. D’autres jeunes se mêlent au débat. Mais la majorité porte son choix sur Sadio Mané.

Satisfactions

Lorsque le président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad avance vers le pupitre pour annoncer le nom du lauréat, c’est le calme dans le maquis. « Sadio Mané », dévoile Ahmad Ahmad. Quelques applaudissements saluent cette annonce. Deux jeunes se tapent dans les mains pour se féliciter. Issa Koné quitte le maquis tout en plaisantant.

« Il mérite, lance Sylvain qui ne peut cacher sa joie et qui poursuit, Sadio Mané a travaillé. Je ne voyais pas comment ce trophée pouvait lui échapper. Cette année, c’est incontestable, il est le meilleur ».
« Nous pensions que Mané allait remporter le ballon d'or mais il a eu ce prix parce qu’en club comme en sélection, il a amené ses équipes à des niveaux qu’on ne pouvait pas imaginer », soutient Abdoul Kadré Sibané. Pour lui, même s’il n’a pas gagné la CAN, il a fait honneur à l’Afrique dans les compétitions européennes.

En concurrence avec Riyad Mahrez et Mohamed Salah, Sadio Mané est le deuxième Sénégalais vainqueur de ce prix après El Hadj Diouf (2001, 2002). Il succède à Mohamed Salah élu lors des deux dernières années.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse