COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Une vingtaine de test volontaires sont effectuées dans ce centre de dépistage de la Covid-19 installé à la maternité Pogbi.

Covid-19 : faible affluence au centre de dépistage massif de Pogbi

Le centre de dépistage massif au coronavirus installé à la maternité Pogbi enregistre peu de personnes volontaires.Une vingtaine de prélèvements sont effectués par jour depuis son ouverture selon les agents de santé. L’objectif de ces tests massifs est de confirmer la dynamique de la diminution du nombre de cas au Burkina Faso, indique Dr Brice Bicaba, directeur du Centre des opérations et de réponses aux urgences sanitaires.

Une maisonnette fait office de centre de dépistage massif installé au sein de la maternité Pogbi, au quartier Ouidi de Ouagadougou. A l’intérieur sont disposés deux petits lits, un bureau, et une table sur lequel est étalé le matériel de dépistage. Ousséni Adolphe Yaméogo, 73 ans, troisième volontaire de la journée ce 23 juin à venir se faire dépister est accueilli par un agent de santé. « On peut être malade sans le savoir. Ces derniers temps, ma tension monte jusqu’à 16, mais je me porte à merveille », explique le septuagénaire.

Son nom, prénom, âge, quartier, personne à contacter sont enregistrés sur la fiche de dépistage. Puis il est invité à s’asseoir sur une chaise pour le prélèvement. « Voyez-vous, ça ne dure que quelques minutes. Et en 24h, vous êtes situés sur votre sérologie », indique l’agent de santé. Satisfait, M.Yaméogo promet de « mobiliser toute (sa) famille et (ses) proches pour le test ». « On était tous paniqués dès les premiers moments de la crise sanitaire. Maintenant que le calme est revenu, et le test à notre portée, il faut en profiter », lance-t-il.

 Farida Sylla, étudiante en fin de formation de comptabilité souhaite aêtre prise en charge à domicile si son test est positif. « J’avais peur, mais une amie m’a convaincue et je suis venue faire le test ce matin (mardi 23 juin ndrl). On peut être porteur du virus sans manifester les symptômes », explique la jeune fille.


« On aimerait qu’il y’ait plus d’affluence »


Il n’y a pas d’affluence au centre de dépistage massif depuis l’ouverture du centre, fait savoir un agent de santé. Par jour, dit-il : « Nous enregistrons une vingtaine de volontaires pour le dépistage. Nous estimons que c’est peu. On aurait aimé que ça soit plus que ça ». Beaucoup de volontaires, poursuit-il, craignent pour la prise en charge. Le Dr Brice Bicaba, directeur du CORUS, émet des réserves sur la question de prise en charge à domicile au regard des risques de propagation de la maladie. « Il est vrai que les gens ont peur d’aller à Tengandago, mais la prise en charge a beaucoup amélioré », rassure Dr. Bicaba.

Deux centres de dépistage massif à la Covid-19 sont ouverts à Ouagadougou. Celui de la maternité Pogbi et le deuxième au Centre de santé et de promotion sociale de Kossodo.  L’objectif selon Brice Bicaba, est de maximiser les prélèvements pour confirmer la baisse de la propagation de la maladie au Burkina.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse