Élections 2020 au Burkina

Minimag

Pas de fêtes de fin d'année pour des déplacés internes

Fêtes de fin d’année : des déplacés internes abordent Noël

Issaka Sawadogo, déplacé interne dans la ville de Kaya et originaire d’Arbinda. Le jeune homme avait pris l’habitude de fêter Noël avec ses amis chrétiens. Des moments de communion qui relève désormais du souvenir cette année du fait des menaces terroristes ayant entrainé des déplacements de populations. «En tant que déplacé interne la fête de noël par exemple est incertaine pour nous (...) Nous ne sommes pas contentes de ne pas pouvoir fêter et ici, nous ne parlons même pas de fête. C’est quand tu es dans de bonnes conditions que tu fêtes », avance Issaka, en faisant grise mine.

 

Studio Yafa · « C’est quand tu es dans de bonnes conditions que tu peux penser aux fêtes » ( MiniMag 24/12/20)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse