COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Minimag

Trafic entre le Burkina et le Ghana malgré la fermeture des frontières

Fermeture des frontières : le trafic des voyageurs, nouveau filon des passeurs

Pour des raisons sanitaires, sociales ou commerciales, des voyageurs burkinabè n’hésitent pas à fouler au pied la mesure de fermetures des frontières visant à freiner la progression du coronavirus. A Dakola, village situé à la frontière entre le Burkina et le Ghana, des voyageurs font appellent à des passeurs. Sur des engins à deux roues, ces passeurs transportent les voyageurs à destination du Ghana voisin, en emprunts des chemins détournés. « Y a des gens qui ont des besoins, qui doivent se déplacer. Y a des malades qui doivent aller prendre des remèdes (…) Certains veulent aussi aller voir leurs familles depuis le début de la maladie du Coronavirus », explique l’un des passeurs.

Studio Yafa · « On sait que ce n’est pas bien, mais on est né trouvé ce trafic illégal » ( MiniMag 17/2/2021)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse