COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Ya'débat

"Sensibilisation et répression" recommandent les invités de Y'a Débat

Insalubrité au Burkina : « les responsabilités sont partagées »

« La capitale burkinabè n’est pas propre comme l’auraient voulu les autorités », regrette Saïdou Nassouri, directeur de la salubrité publique et de l’hygiène de la commune de Ouagadougou. « Une grande partie de la population refuse d’adhérer aux règles de gestion des déchets. Ils ne veulent pas payer pour avoir une poubelle, s’abonner à un prestataire d’enlèvement d’ordures », dit-il.  Invité à l’émission hebdomadaire Y’a Débat du vendredi 29 janvier avec d’autres acteurs engagés sur les questions d’assainissement, tous s’accordent à poursuivre la sensibilisation. Mais, préconisent-ils, il faut réprimer les citoyens qui annihilent tous les efforts d’assainissement.

 

Studio Yafa · « La propreté d’une ville ne se décrète pas. ça se suscite » (Y’a Débat 29/1/21)

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse