Articles

©Studio Yafa
Marina Zéba dans sa boutique, le 10 février 2022

Cake design : La passion fondante de Marina

A chacune sa passion. Celle de Marina Zéba, c’est le cake design (décoration de gâteaux)». La pâtisserie est un héritage qu’elle tient de sa mère dont c’est l’activité depuis plus de 20 ans. La jeune fille y apporte plus de fraîcheur et d’innovations. Des gâteaux en forme de bouquets de fleurs, des dessins réalistes qui font saliver une clientèle sous le charme de son savoir-faire.

Quand Marina Zéba ouvre son frigo, c’est avec beaucoup d’attention qu’elle sort ses dernières créations. Deux gâteaux décorés, aux allures de fleurs. Ce sont des cupcakes (un petit gâteau d’origine américaine souvent très coloré). Ses yeux s’illuminent et c’est un regard délicat qu’elle pose sur ses créations enveloppées dans des papiers aluminium en attendant d’êtres livrées.

« C’est un bouquet comestible fait de cupcake, des petits gâteaux, garni de crème au beurre ou de chantilly. Un monsieur a commandé pour sa femme », dit-elle avant de le déposer avec précaution sur une table. Depuis 5 ans, c’est ce que Marina fait essentiellement. Mais en réalité dans le domaine plus vaste de la pâtisserie, elle y est depuis toute petite grâce à sa mère. « La maman est dans la pâtisserie depuis plus de 20 ans.

Elle fait surtout des madeleines. Je me suis spécialisée dans les gâteaux d’anniversaire, de mariage, la crème, le cake design », explique la jeune fille. C’est une volonté d’innovation qui a amené la jeune fille à faire des recherches et à se former.

Les weekends des bonnes affaires

A quelques jours de la Saint valentin (le reportage a été tourné le 10 février), les commandes fusent dans la maison familiale où Marina Zéba et sa mère travaillent. « C’est une période qu’on prépare dès le début de l’année. On a beaucoup de commandes qui viennent de Ouaga, de Bobo. On a même reçu une commande de l’extérieur, je me suis renseignée à l’aéroport sur les conditions, mais c’est cher donc on a laissé tomber », ajoute-t-elle.

Regarder la vidéo: Cupcake et money cake : L’amour à tous les prix et à tous les goûts

Des commandes les plus simples aux plus compliquées, elle prend du plaisir à travailler sur chacune en y apportant le plus grand soin. « Un client m’a déjà demandé de faire un grand bouquet de 24 cupcakes pour le 14 et d’y ajouter une carte, la photo de son épouse et lui livrer. Cela va me demander une journée de travail pour bien définir les roses. Pendant que quelqu’un sera en train d’enfourner les cupcakes, je serai à la décoration », note la jeune fille, le tablier bien attaché.

Au-delà cela cette période de l’année, les weekends sont les moments de la semaine qu’elle dit faire de bonnes affaires. Les gâteaux de mariage et d’anniversaire sortent facilement, avec une moyenne de 8 à 10 gâteaux.

Quitter le cocon familial pour mieux voler

Voir sa petite entreprise grandir. C’est le rêve de Marina Zéba qui dit travailler dans ce sens. Dans les années à venir, elle se verrait bien hors de la cour familiale, dans un espace plus grand lui permettant de travailler sereinement. « Je compte sortir, mais pas pour ouvrir une boutique. Je vais travailler sur commande, avec des employés qualifiés », précise-t-elle.

Elle saura compter sur le soutien de la mère et de quelques membres de sa famille. Les encouragements, elle en reçoit rarement. Pour cela, il lui faut souvent être forte. Mais, en tant que jeune entreprenante, elle est déjà préparée à faire face aux écueils. « Il n’y a pas vraiment d’encouragement, certains demandent plutôt des réductions. Je ne peux pas fonctionner ainsi. Quand tu refuses, ils partent ailleurs, mais ça ne me dit rien », avoue Marina, l’air amusée.

Tiga Cheick Sawadogo

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse