Articles

©Studio Yafa
La nuit tombée, les escargots s'attaquent aux feuilles de choux

Léo : les escargots, le cauchemar des producteurs de choux et salades

Des maraîchers de la commune de Léo, 162 km de Ouagadougou, sont confrontés à un problème. Leurs productions sont ravagées par des escargots. Plusieurs plants ont déjà été endommagés par ces limaçons friands de feuillages tendres. Les pertes sont énormes pour ces maraichers, jamais confrontés à de tels dégâts.

Lorsque Lassané Diasso a semé ses premiers plants de choux dans sa pépinière, il avait plusieurs projets en tête : récolter, payer les frais de scolarités de ses enfants, préparer les fêtes et économiser etc. Un espoir né des bénéficies de la récolte de la saison écoulée. A cette époque, ce paysan a réalisé un bénéficie de près d’un million de francs CFA sur une superficie de moins d’un hectare. « Sans compter tout ce que j’ai offert aux amis comme cadeaux », soupire-t-il, la mine renfrognée, l’air nostalgique.

Car voilà. Un bon matin, lorsqu’il s’est pointé avec fierté dans son jardin pour la séance quotidienne d’arrosage, il a failli tomber en syncope. Plusieurs pieds de choux avaient été endommagés par des créatures dont il ignorait la provenance. Rien n’indiquait ce qui s’était passé. Son constat : plusieurs perforations dans les feuillages comme s’ils ont été bouffés par des insectes ou des chenilles. Plusieurs pieds de choux avaient totalement disparu des planches.

Les escargots ravageurs

Après inspection, quelques recherches et des échanges avec les voisins, Diasso comprend l’origine du malheur qui le frappe. « Ce sont les escargots qui ont mangé tout ça », explique le paysan tout en se débarrassant de certains escargots qui ont commencé à attaquer des feuilles de choux.

Lire aussi: Matourkou ou le passage initiatique pour jeunes diplômés

Depuis qu’il pratique le maraichage, c’est la première fois que cet homme, presque la cinquantaine, est confrontée à ces types de dégâts. Même les chenilles n’ont pas tant dévorés ses plants. Les escargots ont envahi le basfond occupé par ces maraichers depuis seulement deux ans. Si Diasso a été épargné l’année dernière, ce n’est pas le cas pour ses voisins.

« Quand tu plantes les salades, le lendemain, tu trouves que tout a été bouffé par les escargots. L’année passée, j’ai repiqué des salades sur 400 planches, je n’ai rien récolté », explique Abdoul Latif Dagano, un voisin de Diasso. Les productions d’une planche rapportent 400 mille francs CFA. En faisant les calculs, Dagano estime à près d’un million 600 mille francs CFA les pertes. Sans compter les dépenses.

Garder le jardin propre

Nébié, est considéré comme le premier maraicher à avoir rencontré les problèmes. Il a compris ce qui se passe après de longs moments d’interrogations. « Au début, nous n’arrivons pas à comprendre ce qui se passait. Je suis venu un matin, je me suis rendu compte qu’il n’y avait rien. Tu te demandes si ce sont les chenilles ou des hommes qui ont tout arraché », se souvient Nébié l’air toujours étonné. Puis, il s’est rendu compte que ce sont les escargots qui attaquaient les choux. « Ils sortent la nuit, mangent les choux et quand le soleil veut se lever, ils disparaissent », poursuit-il.

Lire aussi: Ceinture verte de Ouagadougou, un nouveau souffle porté par des femmes

A Léo, le directeur provincial de l’agriculture Topan Sané dit n’avoir pas été saisi. Cependant, il explique cette prolifération des escargots par l’humidité constante pendant la saison pluvieuse. « Quand le temps est propice, ils vont se multiplier. Quand il n’y a pas de méthodes de gestion qui vont les repousser hors des jardins, au fil des années, leur nombre va se multiplier », fait remarquer.

La solution n’est pas de détruire ces limaçons mais les repousser en gardant le cadre propre. Les maraichers expliquent quant à eux, l’apparition de ces escargots dans leurs pépinières par les saletés, pneus usagers, sachets plastiques souvent transportés dans leurs jardins par les eaux de pluies.

En attendant, de trouver une solution définitive, ils se contentent chaque matin de détruire les escargots avec de la poudre de lessive. D’autres les ramassent et servent ensuite de nourriture pour les porcs.

Boukari OUEDRAOGO

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède


Union Européenne
Confédération Suisse