COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

fête de la musique 2021, nouveau départ pour des artistes burkinabè.

Fête de la musique 2021 : L’espoir d’un nouveau départ pour des jeunes artistes

La fête de la musique édition 2021 sonne comme un nouveau départ pour des jeunes artistes burkinabè. Après plus d’une année sans scènes à cause de la pandémie à coronavirus, les notes musicales reprennent peu à peu pour certains. Des notes d’espoir qu’ils espèrent jouer maintenant sans arrêt cette fois-ci.

Sofiano, jeune artiste chanteur burkinabè a la voix presque enrouée après une prestation le dimanche 20 juin. D’autres prestations l’attendent encore ce 21 juin, date marquant la célébration de «la fête de la musique». « Après un bon repos et un café, je vais reprendre des forces et retrouver ma voix », dit-il courageusement.
La fête de la musique édition 2021 est une fierté mais surtout un nouveau départ pour l’artiste. « Nous avons passé presque deux ans sans prestation et sans aucune activité musicale à cause de la Covid-19. Mais là, depuis le 1er juin, je suis programmé pour des prestations tant à Ouagadougou qu’à l’intérieur du pays», commente l’artiste.
Le visage fermé, les yeux rouges, Ode, jeune artiste chanteuse vient de se réveiller. La voix cassée et l’air fatiguée, elle ne s’en plaint pas pour autant. Bien au contraire. Ode était en communion avec ses fans jusque tard dans la nuit sur un grand plateau à l’occasion de la fête de la musique. Pour elle, pas de doute : c’est la renaissance.


« J’ai presté en live (hier, 20 juin, ndlr). Avant cette scène, j’avais joué à Jazz à Ouaga. Mais la prestation à l’occasion de la fête de la musique a été une véritable occasion de renouer avec mes fans depuis la crise sanitaire », explique l’artiste. Cette renaissance, Ode l’attendait impatiemment. En septembre 2020, elle a sorti un album de 10 titres enregistrés en live. Une œuvre saluée par la critique, mais qui a été grippée par le virus. Résultat des courses, son premier opus n’a pas bénéficié d’une bonne promotion. La peur, la psychose, le désespoir liés au Covid-19 avaient douché les espoirs de la jeunes chanteuse.
L’édition 2021 de la fête de la musique s’annonce sous de meilleurs auspices, se réjouit Ode. Selon elle, il y a les signaux encourageants avec l’annonce de l’ouverture des frontières, la campagne de vaccination contre la Covid-19, la reprise progressive des activités et la baisse continue des cas de nouvelles contaminations. Elle espère alors un nouveau souffle pour son album.



21 juin un rappel d’engagement pour la musique

 


« Le 21 juin vient toujours nous rappeler ce pourquoi nous sommes engagés pour la musique. Cette date nous rappelle notre passion pour la musique. C’est la fête des musiciens » explique Pamika, artiste chanteuse. Depuis le 1er juin, elle a été programmé à des prestations pour marquer l’évènement. « Pour moi, tout le mois de juin est consacré à cette célébration » poursuit l’auteure ‘’de la bague au doigt’’ qui comptabilise déjà 14 prestations qu’elle qualifie d’exploit et de chance.
Sofiano, Pamika, Ode et plusieurs autres artistes disent fêter le 21 juin doublement cette année. Celle de 2020 et 2021. Pour ces jeunes artistes, la musique a triomphé du coronavirus. « Cette édition 2021 nous rappelle qu’il y a une crise que nous avons affronté et vaincu. C’est plus qu’un nouveau départ » se réjouit Pamika.

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse