COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

©https://olympics.com/
Les Burkinabè espèrent leur première médaille aux Jeux olympiques de Tokyo

JO de Tokyo: qui sont les athlètes de l’équipe du Burkina Faso

Pour la première fois de son histoire, le Burkina Faso participera aux Jeux olympiques de Tokyo avec une chance de remporter une médaille avec Hugues Fabrice Zango, spécialiste du triple saut. En plus de lui, de jeunes athlètes espèrent créer la surprise à Tokyo.

Hugues Fabrice Zango

Aux Jeux olympiques de Tokyo, l’espoir du Burkina Faso repose en priorité sur l’athlète Hugues Fabrice Zango. Médaillé de bronze aux championnats du monde d’athlétisme de Doha, champion d’Afrique en titre et recordman africain au triple saut, il pourrait offrir au Burkina Faso, sa première médaille au vu de ses performances cette année. Ce doctorant en génie électrique a montré une grande marge de progression ces deux dernières années. Il détient le record d’Afrique de la discipline avec un saut de 17,82 m réalisés le 7 juillet 2021.

Marthe Yasmine Koala
Comme Hugues Fabrice Zango, Marthe Yasmine Koala spécialiste du 100 mètres haies et de l’heptathlon (épreuves combinées) a gagné en maturité et en expérience,. À 27 ans, la vice-championne d’Afrique en titre et médaillé d’or aux jeux de la francophonie de l’heptathlon est au sommet de sa forme. Koala a battu son propre record du Burkina Faso en Heptathlon au meeting de Talence (6235 points). Hugues Zango et Marthe Koala comptent faire mieux qu’en 2016 à Rio. Elle est à sa troisième participations aux Jeux olympiques.

Paul Daumont
En cyclisme, Paul Daumont est le premier représentant burkinabè de cette discipline aux Jeux olympiques. À 21 ans et en pleine progression, il dit disputer la plus grande épreuve de sa jeune carrière. Son objectif est de passer professionnel et disputer le tour de France. A Tokyo, le champion national de cyclisme en 2021 et médaillé de bronze du championnat d’Afrique de cyclisme sur route souhaite passer un nouveau cap dans sa carrière.

Lucas Diallo
Au judo, Lucas Diallo, 25 ans, est étudiant à Sciences Po de Paris avec comme spécialité sécurité et défense. Peu connu du public burkinabè il a réussi un retour gagnant à la compétition après une blessure en 2018. Récemment, Lucas Diallo a remporté le tournoi Open de Dakar et obtenu sa qualification pour les Jeux olympiques.

Fayçal Sawadogo
En préparation depuis 2017 en Allemagne grâce à une bourse du ministère des sports et des loisirs (MSL), Fayçal Sawadogo a bénéficié d’une invitation spéciale pour participer à ces jeux. Bien avant, l’athlète burkinabè de taekwondo a montré des signes de progrès avec des médailles de bronze aux championnats d’Afrique (2021) et aux jeux africains (2019).
À l’instar de l’Ivoirien Cheich Cissé (médaillé d’or aux JO de 2016) ou du Nigérien Abdoulrazack Issoufou Alfaga (champion du monde en 2014), le Burkinabè, premier athlète de cette discipline à participer aux Jeux olympiques compte créer la surprise au Japon.


Angelica Sita Ouédraogo et Adama Ouédraogo
En natation, Angelica Sita Ouédraogo et Adama Ouédraogo, 34 ans, représentent le Burkina Faso aux Jeux olympiques. Comme le dit le baron Pierre de Coubertin, « l’essentiel, c’est de participer ». Mais, pour ces deux athlètes, la natation étant peu développée au Burkina Faso, il s’agit surtout d’acquérir de l’expérience afin de guider les plus jeunes.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse