Et aussi

Les jeunes occupent une place importante dans le projet du selectionneur Kamou Malo

Etalons du Burkina : Vers un rajeunissement progressif

Les Etalons du Burkina sont au Maroc depuis le lundi 2 septembre 2019 pour un stage de préparation des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. Le nouvel entraîneur Malo Kamou a opté pour un rajeunissement de l’équipe.


Pour sa première sortie à la tête de l'encadrement technique des Etalons, Malo Kamou a fait confiance à des joueurs essentiellement jeunes. Absents à la CAN 2019, les Etalons entendent bien retrouver leur statut de grandes équipes en matière de football sur le continent. Pour y arriver, le nouveau sélectionneur a donc décidé de donner plus de responsabilités aux jeunes.


« Il fallait faire le pari d’engager ces jeunes sur le terrain. Vous avez vu que dans le onze de départ, c’est un garçon comme Alain Sibiri Traoré qui était le plus ancien. On a aligné d’entrée de jeu un gardien comme Kilian, un jeune qui n’a pas déçu. Il a tiré son épingle du jeu », soutient Malo Kamou après son premier match à la tête des Etalons contre la Libye (1-0). Satisfait de la prestation des jeunes, Malo Kamou affirme néanmoins que le rajeunissement de l’effectif doit se faire graduellement.


Dans le passé, les jeunes joueurs n’avaient pas forcément eu du temps de jeu au sein de la sélection. Pour Malo, cela doit changer. « Nous vous voulons que tous ceux qui sont convoqués puissent avoir un temps de jeu et montrer de quoi ils sont capables», assure Malo Kamou. Dans ce nouveau groupe des Etalons, Jonathan Pitoripa (33 ans) et Aristide Bancé (34 ans) apparaissent comme les plus âgés. Après la victoire face à la Libye, les Etalons affrontent les Lions de l’Atlas du Maroc le vendredi 6 septembre et les espoirs marocains le dimanche 8 septembre.

Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse