Et aussi

Certains parents d'élèves ont pris l'initiative de payer les fournitures de leurs enfants

Rentrée scolaire : des élèves et enseignants attendent toujours leurs kits

Une semaine après la rentrée scolaire, les parents d’élèves et les enseignants attendent toujours un signal des structures en charge de la distribution des kits et trousseau pédagogique.

Léon Zougmoré enseignant à l’Ecole primaire publique de la Zone du bois déplore l’indisponibilité des fournitures scolaires jusqu’à présent. « Pour le moment, les fournitures ne sont pas disponibles. Nous attendons un mot de la mairie, sinon les parents ont finalement demandé qu’on leur donne la liste des fournitures. Ils sont en train de s’acquitter », témoigne Zougmoré Léon.

Les enseignants attendent, également, de recevoir leurs kits scolaires. « Chaque année, les enseignants reçoivent des kits scolaires. Mais c’est une initiative des associations des parents d’élèves. Pour le moment nous n’avons rien reçu », explique Karim enseignant dans une école au quartier Paspanga de Ouagadougou. Les associations des parents d’élèves offrent chaque année un cahier de 300 pages par trimestre à chaque enseignant selon les explications de Karim.

Au mois de mai 2019, le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENA) a signé un accord avec les syndicats des enseignants afin de les doter, d’un trousseau pédagogique de 30 mille francs CFA par enseignant chaque année. Il s’agit d’une contribution de l’Etat aux enseignants en classe pour l’acquisition d’ouvrages, de manuels didactiques ou pédagogiques. « Nous n’avons rien reçu pour le moment et nous n’avons pas assez d’informations concernant ces trousseaux pédagogiques », affirme Salif Nignan, membre de la Coordination nationale des syndicats de l'éducation (CNSE).

Ces enseignants disent espérer une réaction du ministère de tutelle pour être situés sur leur sort.

Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse