COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Les amateurs de football veulent retrouve leur passion favorite

Coronavirus: « sans le sport, c’est le chômage technique »

Les amateurs de sports disent vivre des moments difficiles suite à la suspension de plusieurs compétitions à cause de la pandémie du COVID-19. Ils espèrent qu'un remède sera trouvé pour qu’ils puissent retrouver leur passe-temps favori.

Passionné de football, Souleymane Ouédraogo ne peut plus suivre les championnats européens à la télévision ni aller au stade dans les stades du Burkina Faso chaque week-end pour le championnat de football local. Depuis la confirmation des deux premiers cas de personnes infectées de coronavirus au Burkina Faso, les activités sportives sont interrompues. « Nous les fans du football et du sport en général, on vit des moments très durs parce qu’on sent un très grand vide. Le week-end, on ne sait pas où donner de la tête parce que la maladie coronavirus paralyse toutes les activités », raconte Souleymane Ouédraogo.

Amateur de sport et gestionnaire du groupe Fasofoot Association, ce jeune homme qui suit de près le championnat national de football de première division et l’équipe nationale locale a été privé d’un match international amical entre la sélection burkinabè et celle du Togo. La rencontre qui avait pour objectif de préparer le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) s’est jouée à huis clos. Il se dit déçu parce qu’il aurait souhaité suivre cette rencontre. Il rate  en effet rarement les matchs de l’équipe nationale « C’est comme si nous étions au chômage. Sans le sport, c’est le chômage technique », commente Souleymane Ouédraogo.

« Je regarde d’anciens matchs »

Depuis la suspension des activités sportives en Europe comme en Afrique Jean-Modeste Ouédraogo, journaliste sportif se dit également « malade ». « En tant que journaliste, nous n’avons plus de matière pour animer nos émissions sportives. Par exemple, hier (lundi 16 février 2020) nous nous sommes réunis en conférence de rédaction pour préparer le magazine des sports qui est une émission phare de la télévision nationale. Nous n’avions que deux éléments pour alimenter une émission de 55 minutes », explique Jean-Modeste Ouédraogo. En plus de cela, il dit se sentir comme au chômage. « Je suis obligé de regarder d’anciens matchs sur les réseaux sociaux pour pouvoir m’aider parce que je n’ai plus de distraction », déplore Jean-Modeste. Il dit espérer qu’un remède soit trouvé pour un retour rapide dans les stades.

Dans un communiqué diffusé le mardi 17 mars 2020, le ministère des sports et des loisirs du Burkina, a rappelé que « toutes les activités sportives et de loisirs engendrant des regroupements sont suspendues jusqu’à nouvel ordre ». Cependant, « les activités se déroulant à huis clos sur des installations sportives et de loisirs clôturés peuvent être tenus ». Au niveau continental, le CHAN auquel devrait prendre part les Etalons locaux du 4 au 25 avril 2020 au Cameroun a été reportée "jusqu'à nouvel ordre" par la Confédération africaine de football (CAF).

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse