COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Pour les jeunes, une prise de conscience est nécessaire pour lutter contre le Covid-19

Covid-19 : de jeunes bénévoles au cœur de la lutte contre la maladie

Conscients du danger que constitue l’épidémie du Covid-19, de jeunes burkinabè ont multiplié les initiatives bénévoles pour prévenir la maladie à travers la sensibilisation et la distribution de masques, de gants et des gels ou des solutions hydroalcooliques. Mais, ils se disent confrontés à la désinformation et l'absence de prise de conscience.

Abdoul Maïga, coordonnateur de l’association Brigade médecine l’affirme sans détour : « Il y a des gens qui ne croient pas au Covid-19 (…) Il faut éviter de penser que la maladie ne tue pas parce que ça tue, mais il ne faut pas paniquer parce qu’on peut en guérir ». Avec son association, il mène des campagnes de sensibilisation auprès des populations vulnérables pour faire barrière à l’épidémie de Covid-19. La Brigarde médecine apporte  également un appui aux professionnels de santé selon ses explications fournies au cours de l’émission Ya’Débat du Studio Yafa.

Pour les participants à l’émission, le principal obstacle à la sensibilisation demeure la désinformation. « Il y a des endroits où les gens ne savent même de quoi il s’agit et qui ne sont même pas informés », constate Porgho de l’association Lanceurs d’espoir. Le mouvement dont il est membre mène des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux et sur le terrain afin « d’apporter la bonne information ».

Moussa Porgho s’insurge contre le non-respect des mesures prises par le gouvernement. « Il y a des gens à qui vous donnez le gel et des masques, ils refusent de prendre parce qu’ils se disent que cela a été contaminé pour leur rendre malade ».

« La prise de conscience n’est pas totale. Il suffit d’être dans les rues de Ouaga pour se rendre compte qu’il y a des gens qui pensent que c’est de la blague. On se dit que la maladie ne touche pas les jeunes », regrette Alizèta. Ces jeunes appellent à la discipline, à donner l’exemple, au respect des mesures gouvernementales et les conseils fournis par les spécialistes de santé. Ils appellent également à la solidarité nationale pour éviter la propagation de cette maladie.

L'émission Ya'Débat sera diffusée à partir du samedi 28 mars 2020 sur l'ensemble des radios partenaires du Studio Yafa.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse