COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Des athlètes burkinabè entre ennui et nostalgie du sport

Covid-19 : le programme des athlètes burkinabè bouleversé

Suite à l’arrêt de toutes les compétitions sportives dû à la pandémie de la Covid-19, les athlètes burkinabè ont du mal à respecter leur programme d'entraînement habituel. Toutefois, des sportifs comme Bienvenu Sawadogo (athlétisme) et Fayçal Sawadogo (Taekwondo) essaient, tant bien que mal, de garder la forme en fréquentant les salles de musculation.

Spécialistes des 400 mètres haies, Bienvenu Sawadogo, 24 ans, rêvait de disputer les Jeux olympiques de Tokyo et les championnats d’Afrique seniors d’Alger. Mais avec le report de la compétition suite à la pandémie du Covid-19, l’athlète burkinabè reste confiné chez lui au Centre international d’athlétisme de Dakar au Sénégal. Les mesures imposées par le gouvernement sénégalais ne permettent pas à l’athlète burkinabè de s’entraîner comme d’habitude. Mais Bienvenu Sawadogo fait tout pour se maintenir en forme.

« Ce n’est pas du tout facile de rester à longueur de journée à la maison et ne pas pouvoir s’entraîner très bien. Le coach essai de nous trouver un programme quotidien que nous suivons pour garder notre forme. Je vous assure que ce n’est pas facile parce que nous avons besoin de la piste pour courir », explique le jeune homme avec regret.

Installé en Allemagne, Fayçal Sawadogo, pratiquant du Taekwondo s’est donné pour objectif de ramener une médaille au Burkina Faso lors des Jeux olympiques. Pour cela, il dit s’être imposé un rythme de trois entraînements journaliers. Mais, il ne plus respecté son programme habituel. « Je suis obligé de rester chez moi et de m’adapter. Je ne pratique que des entraînements physiques en faisant de la musculature en salle de gym pour maintenir le bon niveau. J’attends que les choses rentrent dans l’ordre », raconte l’athlète de 23 ans, médaillé de bronze aux Jeux africains de 2019 au Maroc.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, le footballeur Bertrand Traoré a montré comment il passe ses journées à la maison. Dans une partie de son jardin, le Burkinabè effectue des échauffements avec ses coéquipiers pour maintenir la forme. A la date du 28 mars 2020, le Burkina Faso comptait 222 cas confirmés de la Covid-19.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse