COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Le lavage régulier des mains est devenu une habitude chez certains burkinabè

Lavage des mains : quand la Covid-19 impose une nouvelle habitude d’hygiène

Des Burkinabè ont désormais intégré le lavage systématique des mains dans leurs habitudes quotidiennes. Avant ou après chaque repas, lors d’une rencontre, après l’utilisation d’outils ou de certains objets ... pour de nombreuses personnes la pandémie à coronavirus a été le facteur déterminant.

Neimatou Sakandé, 21 ans, communicatrice de formation ne se sépare plus de son gel désinfectant pour les mains ou de son sachet d’eau de 25 F CFA. « Je ne sais pas si je peux dire que je suis devenue maniaque de l’hygiène des mains depuis l’apparition de la maladie à coronavirus » explique- t-elle l’air amusé.

La pandémie à coronavirus a en effet imposé cette habitude de propreté des mains chez la jeune dame. Au moins 10 à 15 fois par jours, elle se lave régulièrement les mains après avoir salué, mangé, touché sa guitare, son ordinateur, une porte, bref, tout objet susceptible de propager des maladies infectieuses par le contact. « Je me lave tellement les mains si bien que très souvent, je suis sujet de curiosité parce que beaucoup de personnes me disent que le coronavirus est maitrisé et moi je continue de me laver les mains », raconte Neimatou Sakandé.


Le dispositif de lavage des mains figure parmi les mesures sanitaires recommandées pour lutter contre la Covid-19. Ces dispositifs sont devenus presque rares dans plusieurs lieux publics et privés. Même quand il existe il n’y a souvent ni eau ni savon. Un relâchement que Neimatou dit déplorer. Pour elle, pas question de délaisser cette habitude qui pourrait lui assuré une meilleure santé.


Gérant d’une boutique de transfert d’argent, Fousséni Kouanda, s’est lui aussi imposé une hygiène régulière des mains. En contact permanent avec des clients, il dit utiliser une boite de désinfectant par semaine. « Je me lave les mains au moins 10 fois par jours et les désinfecte après chaque transfert d’argent que j’effectue », explique Fousséni. En plus de freiner la propagation du coronavirus, Neimatou et Fousséni, disent perpétuer ces gestes d’hygiène pour aussi lutter contre les maladies chroniques car disent-ils : « Nos mains sont les premiers transmetteurs de maladies infectieuses ».


Se laver les mains, le bon comportement sanitaire


L’hygiène des mains est l’un des gestes primordiaux dans la prévention des maladies infectieuses selon plusieurs spécialistes en santé. Docteur Moumouni Niaoné, spécialiste en santé communautaire ajoute que se laver régulièrement les mains est l’un des meilleurs comportements pour éviter des maladies comme la fièvre typhoïde et toutes infections manuportées. Prendre l’habitude de se laver régulièrement les mains devrait selon lui, être un impératif pendant et après la Covid-19.


Selon l’OMS, 80% des maladies sont transmises par le toucher. Elles peuvent cependant être évitées par le lavage régulier des mains, rappelle l’organisation mondiale de la Santé.

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse