COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Et aussi

Des jeunes ont rendu hommage à Thomas Sankara sur leur profil Facebook

15 octobre : Thomas Sankara revit sur des profils Facebook et Twitter

L'image du père de la révolution burkinabè Thomas Sankara a remplacé les photos habituelles des profils Facebook et compte Twitter. Un changement en signe d’hommage rendu par de nombreux internautes en ce jour de célébration du 33ième anniversaire de l’assainissant de l’ancien président du Burkina Faso.

« C’est plus fort que moi » explique avec enthousiasme le communicateur de profession, Christophe Ilboudo. Quand il parle du défunt président Thomas Sankara, le jeune homme dit avoir des frissons. Parfois, ajoute-il : « je n’arrive pas à retenir mes larmes ». Depuis une semaine, sur son fil d'actualité, il ne publie que sur Thomas Sankara. Des photos, des vidéos, des témoignages, etc. « j’attendais ce jeudi 15 octobre pour changer mon profil Facebook avec sa photo pour témoigner toute mon admiration pour Thomas Sankara », explique le jeune homme de 35 ans qui n’a pourtant pas connu l'icône de la révolution burkinabè. Pour Christophe, Sankara est l'idole qu'il place au centre de ses convictions et valeurs sociétales.

Richard Mindieba Ouali, éducateur social a, lui aussi, changé son profil Facebook et son compte Twitter avec une image de Thomas Sankara qu’il a lui-même monté avec ses dates de naissance et de décès pour dit-il : « rendre hommage à l’illustre homme de conviction qu’il fut de par son pragmatisme ». Pour cet éducateur social, changer son profil Facebook en ce jour mémorable revêt un sentiment de fierté et d’attachement pour le père de la révolution qui reste un véritable modèle pour la jeunesse africaine. « Nous sommes attaché à Thomas Sankara par l’exemple qu’il fut et par les valeurs d’un développement endogène qu’il a impulsé. Il est la voie et dans nos multiples défauts tout comme lui, nous devons chercher chaque jour à adopter son exemple dans nos faits et gestes », affirme-t-il.

La citation de Thomas Sankara sur l’émancipation est une source d’inspiration pour Farida Sonia Tiemtoré, 25 ans. « La vraie émancipation de la femme est celle qui responsabilise la femme, qui l'associe aux activités productrices, aux différents combats auxquels est confronté le peuple. La vraie émancipation de la femme c'est celle qui force la considération et le respect de l'homme », cette citation réconforte la jeune juriste dans ses combats pour défendre la femme. Ce jeudi 15 octobre, dès 6h, la jeune fille a changé sa photo de profil avec une image de Thomas Sankara pour lui rendre hommage en ce jour anniversaire de son assassinat. « J’ai appris à connaitre le défunt président à travers des documents, écrits et vidéos relatant son histoire exceptionnelle », explique avec passion la jeune fille qui dit retrouve à travers l'illustre disparu tout le sens du terme intégrité. « J’admire le père de la révolution et son œuvre m’inspire dans mon propre parcours au quotidien », témoigne la juriste.


Le jeudi 15 octobre 1987, le président Thomas Sankara a été assassiné avec 12 autres de ses compagnons. 33 ans après justice n’est toujours pas rendu. Les anciens collaborateurs, familles et héritiers de Sankara ont marché, ce jeudi du mémorial portant son nom, à la justice militaire pour exiger l'ouverture du procès. Selon la justice militaire, tout est fin prêt. Le procès pourrait probablement débuté en 2021.

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse