COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Minimag

©Sidpawalmdé Alain Yaméogo
Des enseignants des établissements secondaires dénoncent les difficiles conditions de leur travail.

Burkina Faso : difficiles conditions de travail pour des enseignants du privé

En trois ans, le jeune Ibrahim Béré a enseigné le français et l’anglais dans trois établissements privé d’enseignement secondaire de trois régions du Burkina. Le jeune enseignant dit faire face à de mauvaises conditions de travail. Des salaires en deçà du travail abattu, des retards et/ou des arriérés de salaires, des licenciements abusifs. « Vous allez voir des gens qui sont dans des établissements avec un salaire de 80 000 F CFA ; d’autres même 75 000 F CFA », explique l’enseignant.  Comme Ibrahim, de nombreux enseignants du secteur privé disent se sentir marginalisés dans le système éducatif burkinabè.

 

Studio Yafa · « Dans des établissements privés, certains enseignants sont payés à 75 000F » (MiniMag 7/10/20)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse