ChroniquesCulture

Les denrées de première necessité ont connu des hausses au Burkina Faso

Burkina: « Si tu donnes 1000f à une femme pour la popote, ça ne peut rien faire»

A Ouagadougou, les produits de grandes consommations ont connu une grande flambée. Selon le constat fait par certains consommateurs, le bidon de 20 litres d’huile est passé de 20 mille francs CFA à 26 mille francs CFA. Le prix du sac de riz est passé de 22 mille francs CFA à 38 mille francs CFA. Et, ils disent ne plus pouvoir acheter de la viande à 500 francs CFA.

Studio Yafa · "Au Burkina, tout a augmenté, la vie est chère"
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse