ChroniquesSanté

©Pixabay.com
Les malades d'hémophilie plaident pour la mise en place d'un centre de prise en charge

« A cause de l'hémophilie, quand je me blesse, le sans ne cesse pas de couler»

 Au Burkina Faso, 147 personnes souffrant d’hémophilie sont pris en charge par le Centre hospitalier universitaire (CHU) pédiatrique Charles de Gaulles de Ouagadougou. L’hémophilie est une maladie dont souffrent uniquement les garçons. En cas de blessure, le sang des malades a du mal à se coaguler dont difficile d’arrêter l’écoulement. Ces derniers doivent éviter de se blesser.

Studio Yafa · "Malade de l'hémophilie, je ne dois pas me blesser"
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse