ChroniquesSanté

©news.un.org

Fistules obstétricales: au Burkina la maladie de la honte se guérie

Ramata et Salamata sont deux femmes burkinabè qui ont été victimes de fistules obstétricales. Cette maladie est considérée celle de la honte puisque du fait d'incontinence des urines et des matières fécales.  Elles ont dû subir les moqueries et le rejet de certains de leurs projets. Aujourd'hui, toutes guéries, elles ont retrouvé le sourire.

Studio Yafa · "A cause de ma fistule, j'ai été rejetée"
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède


Union Européenne
Confédération Suisse