Ya'débat

Cinéma: pas de politiques claires

Le constat est désolant selon Ingrid Sanou, actrice de cinéma : Le cinéma burkinabè rencontre beaucoup de problèmes. « En tant qu’actrice nous ressentons les difficultés que rencontre le cinéma burkinabè. Si je devais vivre que du cinéma, cela n’aurait pas été simple pour moi. C’est compliqué de payer les acteurs », constate Sanou.

 

Studio Yafa · "les Burkinabè aiment toujours aller en salle" ( YaDébat 23/10/21)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse