Articles

Consommation de boissons énergisantes : Attention danger !

De plus en plus de boissons « énergisantes » dans les boutiques et autres grandes surfaces au Burkina Faso. Ces boissons sont prisées aussi bien par les jeunes que des moins jeunes. Dans cet entretien qu’il a accordé à Studio Yafo, le Dr Robert Saba, médecin nutritionniste en service au district sanitaire de Pô en tant que médecin généraliste, revient sur les raisons de l’engouement des jeunes pour ces boissons et leurs conséquences sur la santé.

Studio Yafa : Pourquoi les boissons énergisantes sont de plus en plus présentes et consommées au Burkina Faso ?

Robert Saba : Les boissons énergisantes sont des boissons qui existent depuis longtemps mais effectivement comme vous l’avez remarqué, leur consommation a connu une très grande augmentation partout dans le monde. L’Afrique et plus précisément notre pays n’est pas en reste. Au Burkina Faso, rares sont les études scientifiques qui ont été réalisées sur ce sujet. Néanmoins, des études réalisées en Europe et dans des pays maghrébins témoignent d’un important engouement vis-à-vis des boissons énergisantes. Plusieurs raisons pourraient expliquer cet engouement. Il s’agit entre autres :

De l’effet de mode. Ces boissons sont perçues comme étant faites pour les jeunes surtout. Les jeunes consommateurs sont tentés d’en consommer pour s’identifier à l’époque moderne, s’identifier à ce qui est à la mode. Pour s’intégrer dans leur époque, il faut faire comme tout le monde, boire la boisson du moment, de la même façon que l’on va porter tel vêtement de marque où adopter un style vestimentaire particulier.

La forte communication marketing. En effet, La dénomination de « énergisante », accentuée par le marketing utilisant des images sportives incitent les jeunes consommateurs à percevoir ces boissons comme le moyen d’accéder à un nouveau mode de vie plus excitante, dynamique, plus « fun ».

Cette consommation s’intègre dans une recherche d’excitation de vie. Plusieurs effets sont recherchés à travers la consommation de ces substances, nous pouvons citer en autres : La performance (physique et intellectuelle) : selon des études, elle est la principale motivation recherchée dans la prise de ces boissons. Il y a aussi les effets de diminution de la sensation de fatigue et l’amélioration de la concentration et la mémoire.

S.Y. Que contiennent ces boissons pour avoir les vertus qui leur sont données ?

R.S. : Les principaux principes actifs de ces boissons sont la caféine, la taurine, l’inositol, le gluconolactone, des vitamines principalement ceux du groupe B et des extraits de plantes (ginseng, guarana). La caféine est un alcaloïde d'origine végétale, naturellement présente dans plus de 60 plantes, dans les graines de caféier, de guarana. Elle a des effets désinhibiteurs, psychostimulant, elle augmente aussi la vigilance. Elle peut également stimuler le travail intellectuel.

La taurine est considérée comme un acide aminé « conditionnellement non essentiel », c’est-à-dire qu’elle peut être synthétisée par l’organisme (taurine endogène). Généralement, la synthèse endogène de taurine satisfait aux besoins de l’organisme, et un apport alimentaire n’est pas nécessaire.

L’effet énergisante de la taurine n’a pas encore été clairement établie par les études. L’Inositol est un isomère du glucose qui est produit par l’organisme. Il est également présent dans la viande les poissons mais aussi dans les fruits, grains et noix. Dans l’organisme, l’inositol est métabolisé principalement en glucose. L’inositol exerce plusieurs fonctions physiologiques importantes.

Il peut notamment agir comme second messager dans la transmission de l’information hormonale aux cellules. Il augmente le calcium intracellulaire, et est à l’origine du déclenchement d’une multitude de cascades d’activation cellulaire. La gluconolactone est un ester dérivé de l’acide glucuronique. Il est naturellement produit par le métabolisme du glucose dans le foie.

Il peut également être naturellement retrouver dans le vin et dans certaines plantes. Il joue un rôle de régulateur dans la formation du glycogène. Il existe très peu d’information au sujet de ses effets sur l’organisme humain. Les vitamines du complexe B sont des molécules impliquées dans le métabolisme de production d’énergie. C’est pourquoi la thiamine (vit. B1), la riboflavine (vit. B2), la niacine (vit. B3), l’acide pantothénique (vit. B5), la pyridoxine (vit. B6) et la cyno- cobalamine (vit. B12) sont souvent ajoutées aux boissons énergisantes.

S.Y. : Quelles peuvent être les conséquences d’une consommation excessive et quotidienne de ces boissons sur la santé ?


R. S. : La consommation excessive et quotidienne de ces boissons peut avoir de répercussions majeures sur les organes nobles de l’organisme humain. Au niveau du cœur, l’ingestion au long cours de boissons énergisantes peut être à l’origine d’une hypertension et de troubles du rythme cardiaque dont les tachycardies (accélération du rytme cardiaque).

A fortes doses, la taurine peut être responsable de crises cardiaques et d’infarctus du myocarde. Au niveau du rein, la consommation de fortes quantités de boissons énergisantes peut conduire à une insuffisance rénale surtout si elle est associée à l’alcool. Au niveau neurologique, la présence systématique de caféine associée ou non à la taurine, peut être la cause de crises d’épilepsie, ces pathologies qui sont dues à la caféine et à la taurine, apparaissent après une consommation forte et répétés des boissons énergisantes.

Au niveau psychique, les boissons énergisantes ont un effet négatif sur le sommeil allant de la réduction de la durée du sommeil à l’insomnie. Il a également été fait un lien entre la consommation de boisson énergisante et le niveau de violence dans le comportement surtout chez les adolescents. Aussi, une dépendance physique à ces boissons énergisantes peut s’installer suite à de fortes consommations répétées.

Par ailleurs, des troubles gastro-intestinaux de type : nausées, vomissements, douleurs abdominales, et des caries dentaires (en raison de leur teneur élevée en sucre et de leur niveau d’acidité,) sont également à noter.

Jean Pierre Sawadogo

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Confédération Suisse