COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Minimag

A Manga, des hommes ne veulent pas que leurs femmes adoptent une méthode contraceptive.

Contraceptifs féminins au Burkina: la méfiance des hommes à Manga

Boureima, commerçant à Manga, tente vainement depuis deux ans de concevoir un enfant avec son épouse. Le jeune marié finit par imputer l’infertilité de son couple aux contraceptifs modernes qu’utilisait sa femme avant leur mariage. « Je ne pense pas que je vais l’autoriser à mettre un contraceptif encore lorsque nous allons réussir à avoir un enfant », dit-il. Comme Boureima, de nombreux hommes de cette commune de la région du centre-sud, se méfient des méthodes de contraceptions modernes.

Studio Yafa · « Je n’ai qu’un enfant, on ne parle pas de contraception pour l’instant » ( MiniMag 31/8/20)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse