COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Minimag

L'exode rural, source de bien-être de nombreuses jeunes filles de Dissin dans le Sud-Ouest du Burkina

Exode rural : à Dissin, des jeunes filles gardent un goût amer

Ela Somda, 16 ans garde un mauvais souvenir de son aventure à Ouagadougou. « Je travaillais avec une femme gendarme. Chaque fois elle me frappait et insultait mes parents. Je me réveille à 4h. Je nettoie la maison, je balaie dehors. Puis je lave les habits (...) Je ne me couche que lorsqu’elle dort », se rappelle encore la jeune fille, 3 ans après. Comme elle, de nombreuses filles  s’adonnent à l’exode rural malgré les conséquences parfois désastreuses.

Studio Yafa · «Je travaillais chez une femme qui me frappait et insultait mes parents» (MiniMag 2/9/20)

 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse