COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Ya'débat

Les invités de Y'a Débat soutiennent la répression de l'incivisme routier

Incivisme routier au Burkina : « Là où vous sensibiliser, il faut aussi réprimer », Adama Pamtaba

La vitesse, l’utilisation du téléphone en circulation, la surcharge, le transport mixte, etc., sont autant de causes d’accident de la circulation au Burkina estiment les invités de Ya’ Débat du vendredi 4 décembre. « Les statistiques montrent que l’usager est à 70% responsable des causes d’accidents », affirme Nina Samé, cheffe de la promotion de la sécurité routière à l’Office nationale pour la sécurité routière ONASER. Selon elle, la majorité des accidents est imputable à la méconnaissance du code de la route par les usagers.


Pour Yiyé Constant Bazié, conseiller municipal et activiste pour la promotion de la sécurité routière par contre, en plus de la méconnaissance du code de la route, lui pointe du doigt l’insuffisance des contrôles routiers. « Il faut donner les moyens nécessaires à la police pour qu’elle puisse assumer entièrement cette mission de veille sur les routes ». L’activiste soutient qu’il faut sanctionner les usagers en infraction pour en faire des exemples.

 

Studio Yafa · 'L’usager de la route est à 70% responsable dans les accidents de la circulation'(Ya’Débat4/12/2020)
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter
Studio Yafa est soutenu par
Ambassade de Suède
Union Européenne
Confédération Suisse